Google My business et l’importance des photos d’extérieur.

Les géants du web évoluent en permanence et ont tendance à faire un peu ce qu’ils veulent : brandjacking, fausse remise, publicité trompeuse… et il faut sans cesse être sur le qui-vive pour ne pas laisser trainer une situation à son désavantage trop longtemps.

Vous connaissez sans doute l’outil Google My Business qui est l’interface gratuite mise à disposition par Google pour gérer sa fiche d’information qui est utilisée dans les pages de résultat pour présenter un commerce.

Ce service existe depuis des années , même s’il a eu plusieurs noms différents avant de s’appeler, pour le moment, Google My Business.

La fiche d’un hôtel est par exemple systématiquement présentée  lorsqu’un internaute tape le nom de cet hôtel sur Google.

Exemple

ritz-paris-google

 

Jusqu’à récemment, l’hôtel gérant sa fiche Google My business disposait d’un certain contrôle sur les informations diffusées. Mais à voir les évolutions sur les 12 derniers mois, on peut clairement placer un bémol sur cette affirmation.

Le coup des équipements et du « petit-déjeuner gratuit ».

En 2015, on a vu par exemple des équipements ajoutés sur les fiches Google des hôtels. L’information a certes un côté pratique pour l’utilisateur, encore faut-il que l’information soit juste.

Le problème est que Google construit la liste des équipements tout seul à partir d’informations récupérées ailleurs et les hôtels se retrouvent régulièrement avec une liste d’équipements erronée.

Exemple ici avec un hôtel qui facture 17 € le petit-déjeuner, mais pour qui Google a décidé de lui attribuer le service « Petit-déjeuner gratuit ».  Je vous laisse imaginer les situations que ce genre d’erreur créent en réception à l’hôtel !

pdj-gratuit

 

Le cas du « petit-déjeuner gratuit » est très courant, ne me demandez pas pourquoi !  Que des erreurs se glissent dans un système qui veut référencer tous les hôtels du monde, on peut le comprendre; le problème, c’est que Google ne donne pas accès à la modification de cette information depuis le compte Google My Business. Il faut donc contacter le support Google pour qu’ils corrigent l’information. Donc, la partie  » équipements  » n’est pas gérable par l’hôtel. OK !

 

Le coup du classement de l’hôtel.

Lors de la mise en place des nouvelles normes, de très nombreux hôtels ont changé de classement. Google se retrouvait avec des informations de classement obsolètes. Pas de problème, on va corriger dans le compte Google My Business. A bah oui mais non ! En fait , cette information n’est pas modifiable par l’hôtel depuis son compte, il faut contacter le support Google pour le faire changer. OK !

 

Le coup des textes de description de l’hôtel.

Avant, dans le compte Google My Business, l’hôtel disposait d’un champ « texte » servant à décrire son établissement. On pouvait écrire ce qu’on voulait. Sans doute, certains ont-ils abusé de cette possibilité, quoiqu’il en soit, Google a retiré la zone descriptifs . Il n’est donc plus possible de modifier le texte à partir de son compte Google My Business, à part évidemment en contactant le support pour leur demander de bien vouloir changer le texte qui décrit votre hôtel. OK !

 

Les photos, et plus précisément les photos d’extérieur.

La fiche Google est construite à partir de plusieurs sources d’information. Les informations que vous fournissez dans votre compte Google My Business (si vous gérez la fiche) mais également des informations depuis d’autres sources divers et variées. Par exemple, les prix viennent des centrales des réservation (et éventuellement de votre site officiel si vous participez au programme). Pour la partie photos, Google les récupère également depuis plusieurs sources ( centrales de réservation, portail web , photos d’utilisateur….). Pas grave, pourrions-nous penser puisque l’outil Google My Business permet de « gérer » ou en tout cas d’ajouter les photos. En effet. Si ce n’est que le fait d’ajouter des photos ne supprime pas les autres sources d’informations. Vous pouvez donc ajouter 30 photos mais constater avec regret que, malgré cet ajout généreux , les deux photos de mauvaise qualité, qui datent de 10 ans et qui ne représentent plus du tout la réalité de l’hôtel, restent encore en ligne. Vous pouvez donc gérer les photos mais pour supprimer celles qui viennent d’autre source, il va falloir appeler le support Google. Tiens donc. OK !

(A ce rythme là, il faut juste espérer qu’ils ne nous disent pas un jour que le n° d’appel du support est un n° surtaxé avec 1 minute de blabla et mentions légales , 30 secondes de « Tapez 1, Tapez 2  » et 5 minutes de musique d’attente pour avoir quelqu’un en ligne ! )

Dernière évolution, la photo qui illustre principalement votre hôtel pouvait jusqu’à présent être choisi par vos soins lorsque vous gériez votre compte Google My Business. Mais Google a décidé de mettre le focus sur les photos d’extérieur. On voit donc de plus en plus de fiche avec des photos d’extérieur que Google a choisi tout seul, même si le compte dispose de belles photos de chambres ou de la réception et que l’hôtel indique qu’il veut telle photo en illustration principale, Google fait comme chez lui et prend la photo qui l’intéresse . Peu importe qu’elle mette l’établissement en valeur ou pas (ça, c’est votre problème, pas celui de Google).

Certes, pour l’instant, on n’est pas à 100% des fiches. Il est toujours possible de trouver ici ou là des fiches avec une photo qui n’est pas l’extérieur, mais on constate clairement que Google change les photos lui-même en plaçant des photos d’extérieur ou des photos que son robot a détecté comme pouvant être une photo d’extérieur.

Bilan, si vous ne voulez pas vous retrouver avec une photo qui donne envie d’aller voir ailleurs, soignez votre reportage photo extérieur et chargez quelques belles photos sur votre compte Google My Business dans la section prévue à cette effet. Ou sinon, attendez-vous à vous retrouver dans ce genre de situations qui ne mettent pas spécialement l’hôtel en valeur :

mercure-rennes

 

amandier

hotel-angleterre

kyriad-paris-gare-est

 

Voilà , maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

 

Vous avez aimé l’article ? Ne ratez pas le prochain !
Inscrivez gratuitement pour être alerté dès sa mise en ligne !
Mes articles sont rares mais peuvent rendre service 🙂