Quand Booking.com la joue « Groupon »

Booking.com sur Facebook: ça cartonne !

Booking.com, le leader européen de la réservation d’hôtel sur internet, est arrivé sur Facebook  à l’automne 2010.

Les suiveurs de Booking.com ont tout de suite répondu présent à cette création de page .

Le 11 Novembre, la page affichait 2 811 membres. 1 mois et demie plus tard , ils étaient plus de  43 000 et aujourd’hui, en Mai, la page affiche 130 000 membres !

La page du concurrent Venere.com n’a pas connu un tel succès : 22 000 fans en Novembre, 29 000 fans aujourdh’ui. En fait, Venere.com  avait plutôt chercher à travailler avec des jeux concours jusqu’à présent pour animer sa communauté.  Booking.com avait pris l’option, Deal Exclusif et là, c’est clair, les résultats ne sont pas les mêmes.

Des deals à -50 % comme sur Groupon

Flash Deal sur Booking.com

La commission encaissée par Booking.com sur les réservations réalisées n’est pas neutre, (17 % et + ), donc on aurait pu penser que les super deals ne seraient pas très évidents à obtenir pour Booking.com, les hôtels étant réticents à faire une belle remise à cause de la commission.
Mais ces derniers mois ont été ceux de Groupon, ceux des ventes flash à -50% et ceux des réseaux sociaux.  Groupon prend jusqu’à 50 % de commission sur les ventes et ça marche. Pas une journée ne se passe sans que Groupon n’est une offre avec une chambre d’hôtel, voire un week-end à 50 % de remise. D’ailleurs, ça marche tellement bien qu’ils ont ouvert une section réservée aux voyages . Alors,  pourquoi se priver ?  Booking.com a lancé son offre avec des deals à 50% de remise. Après tout, même si la commission de Booking. com est trop élevée du point de vue  des hôteliers, elle reste plus faible que celle de Groupon.

24.50€ la nuit à Strasbourg , 17 € la nuit à Carcassonne ! Alors, naturellement, avec de telles offres, on comprend que les internautes s’inscrivent sur la page Facebook de Booking.com.

Plus de deals en France qu’aux Etats-Unis ou qu’au Royaume-Uni

A la lecture ce cette info, certains doivent penser   » Oui , oh ça marche à l’étranger mais en France, les hôtels ne baisseront pas leur prix comme ça!  » Et Bien détrompez-vous, visiblement les hôteliers français (avec les italiens) sont les plus dynamiques sur ces offres. Voici le relevé du nombre d’offres en ligne aujourdh’ui.

  • Italie : 138 offres
  • France : 134 offres
  • Espagne : 100 offres

Alors que :

  • Etats-Unis: 78 offres
  • Canada : 1 offre
  • Royaume-Uni : 54 offres
  • Pays Bas : 18 Offres

D’un côté, on a une vraie demande (129 000 membres sur une page qui a tout juste 6 mois d’existence) et l’autre côté on commence à avoir pas mal d’offres intéressantes  comme par exemple c’est hôtel 4 étoiles au centre ville de Paris à 100 € la chambre au lieu de 200 €.

Et vos clients fidèles dans tout ça ?

Tout ceci est génial : une vaste communauté qui est prête à profiter des meilleurs deals et des hôtels qui peuvent gagner en visibilité auprès d’un segment de clientèle qualifié  pour essayer de remplir les chambres sur des dates un peu trop calmes.  Le seul problème, c’est qu’aucun des hôtels proposant des deals à 50 % sur Booking.com ne propose des offres similaires sur leur site internet officiels. Sur l’hôtel sélectionné plus haut par exemple, je pouvais donc réserver une chambre à 100 € via Booking.com alors que sur le site internet officiels de l’hôtel, la meilleure offre qui m’était proposée était à 190 € (soit disant 46 % de remise)  pour la même date !!

Meilleure offre tarifaire sur le site internet officiel de l'hotel

Les clients d’aujourd’hui adorent avoir le sentiment de faire de bonnes affaires, de profiter d’un deal exceptionnel. Ils aiment aussi avoir le sentiment de passer en direct et d’éviter les frais inutiles (« je pars en vacances sans passer par l’agence de voyage’,  » je vends ma maison sans agence immobilière »…). Alors pourquoi ruiner cette opportunité en ne proposant les deals que sur Booking.com ? Pourquoi éduquer les clients à comprendre que le bon plan tarifaire, c’est sur Booking.com qu’ils vont le trouver ?

Vous avez trouvé un nouveau client. Vous avez réussi à lui donner envie de revenir chez vous la prochaine fois. Vous avez donc fait tout ce qui était le plus dur à faire. Alors pourquoi ne pas garder en direct ce lien privilégié. Si vous avez une date « creuse », pourquoi ne pas la proposer aussi sur votre site internet officiel à un tarif canon ? De très nombreux clients visitent plusieurs sites avant d’acheter. Le stress de Booking.com, c’est d’ailleurs que les clients fassent leur sélection sur le site et cherchent aussi à réserver en direct. Mais pourquoi  les clients iraient-il sur les sites officiels des hôtels, si c’est plus cher que sur Booking.com ?

Ce que demande Booking.com, c’est la parité tarifaire. Pas plus, pas moins. Alors si vous souhaitez que vos clients continuent de réserver en direct,  donnez-leur de bonnes raisons de le faire !

S’il est important de profiter de la puissance de frappe des agences en lignes pour vendre des chambres, il est tout aussi important de maintenir un bon niveau de réservation en direct pour conserver ses marges. Si  demain, dans l’esprit des clients, aller sur le site officiel de l’hôtel est une pure  perte de temps ( comme dans le cas cité plus haut) , vous ne pourrez qu’accepter les augmentations de commission des agences en ligne puisque ces dernières représenteront quasiment l’unique mode de réservation de vos clients.