Google Adresses : Jackpot pour les hôtels de centre ville !

 1ere page de Google sur la requête Hotel #Ville#

J’évoquais en Octobre dernier sur ce blog la nouvelle disposition des résultats de la Google Map . On présagait alors fortement que les hôtels de centre ville devraient pleinement profiter de cette nouvelle organisation.

Voici aujourd’hui un petit tableau de relevé qui vient sévèrement confirmer la problématique.

VILLE
Nombre de liens gratuits
Nombre de liens Google Adresses
Nombre d’avis minimum
Sites d’hôtels de centre ville
Accor
Louvre Hotels
Federal Hotel
Angers
12
7
47
58%
   
Bordeaux
14
7
359
57%
 
Bourges
14
7
14
43%
Brest
12
7
63
67%
 
Caen
15
7
16
53%
   
Lille
17
7
64
53%
 
Lyon 
17
7
75
53%
   
Marseille
17
7
32
47%
   
Nantes
14
7
151
57%
Rennes
15
7
63
53%
Rouen
15
7
102
53%
   
Saint Malo
14
7
224
79%
   
Strasbourg
12
7
450
58%
   
Toulouse
15
7
186
53%
Tours
14
7
223
50%
   

Les relevés ont été fait en mode  » Compte Google non connecté », sur un ordinateur que je n’utilise pas habituellement (pour éviter les cookies de navigation) et sur navigateur Firefox.

Lecture du tableau :

 Pour la requête  » Hotel Bordeaux », Google liste 14 liens (hors Adwords) . Sur ces 14 liens, 7 viennent de Google Adresses (donc Hôtel de centre ville). Dans les liens hors Google Adresse on trouve notamment des liens de Accor et de Federal Hotel. Au Total en 1ere page, 58 % des liens sont des sites internet d’hotels de Centre ville. Parmi les 7 liens de Google Adresses, l’hôtel ayant le moins d’avis client affichent 359 avis.

Entre 50 % et 80% d’hôtels de centre ville sur la 1ere page

Sur les villes auditées (35 au total), les liens de sites internet officiels d’hôtels présents gratuitement sur la requête ‘ » Hotel #ville#' » sont, au minimum, à 50% issus de centre ville. On frôle parfois les 80 % comme à Saint Malo. Pour le reste des liens il ne s’agit pas de concurrent un peu excentré du centre mais toujours de portails ou de sites internet à forte influence (Accor, Louvre Hotels, Federal Hotel, Tripadvisor…). En clair, le site internet officiel d’hôtel (non situé en centre ville ) qui arrive à se positionner en 1ère page est une denrée rare ou simplement l’exception qui confirme la règle.

Le nombre d’avis postés dans la fiche aide clairement mais …

Le nombre d’avis que Google parvient à reconsolider sur la fiche de l’hôtel a un impact sur la présence de l’établissement dans la fameuse liste des 7 fiches listées gratuitement sur la première page. Mais ce n’est pas non plus la clé ultime du succès. A Saint Malo par exemple, l’hôtel présent dans la liste diposant du nombre d’avis le plus bas affiche 224 avis. En consultant la totalité des hôtels, on peut par exemple trouver un hôtel avec 236 avis (avec fiche validée par le propriétaire, 10 photos….). 12 avis de plus donc et pourtant pas dans la liste des 7. 

Même cas de figure à Rennes où l’on trouve un hôtel listé dans les 7 avec 63 avis alors qu’il existe un hôtel non listé disposant pourtant de 159 avis.

Le nombre d’avis n’es pas une valeur absolu mais est toujours relatif à la destination et aux nombres d’avis des autre hôtels. A Bourges par exemple, un hôtel est listé dans les 7 alors qu’il n’ a que 14 avis.

Un peu plus de places disponibles sur les grandes agglomérations

En général, les fiches Google adresses sont mélangées aux résultats organiques. Le nombre de résultats organiques additionnels varient entre 5 et 7 selon les destinations. Par contre à Paris, Lyon, Marseille ou Lille, on retrouve l’ancienne configuration des résultats avec une zone Google Map listant 7 fiches puis 10 résultats organiques. Donc quelques places supplémentaires à prendre dans les grandes agglomérations. Cependant, la plupart du temps, ces places sont prises par les « gros sites » type Expedia, Accor, Tripadvisor…

Jean qui rit, Jean qui pleure…

La nouvelle disposition est donc une aubaine pour les hôtels de centre ville qui se retrouvent propulsés en haut de première page sans avoir fait aucun effort particulier .  Les clics obtenus grâce à cette position améliorent ratios statistiques des sites en question et « assoit » leur position à cet emplacement (le tout 100% gratuitement).  Pour les autres (ceux légèrement excentrés du centre ville) , c’est la double peine : ils n’apparaissent jamais dans la liste des 7 et ont moins de chances qu’avant de pouvoir se placer dans les liens organiques  (reste 7 liens organiques au lieu de 10 avant la mise à jour d’Octobre 2010). Ils doivent donc payer pour obtenir de la visibilité là ou leurs concurrent du centre ville en bénéficient gratuitement. Mais ne pas le faire, c’est faire un choix délibéré de perte de visibilité et donc de ventes potentielles !

Sur cette impression d’écran, l’hôtel positionné en « A’ se distingue des autres grâce à sa campagne Adwords. Sans cette campagne , compte tenu de son éloignement du centre ville, il n’aurait aucune chance d’apparaitre en 1ère page. Pourtant, il a bien une adresse avec un code postal de Saint-Malo.

Hotel St Malo sur Google Map